Le parfum d’Yvonne- La petite Rotonde

Sur scène, une actrice dans sa loge. Une voix, une diction, un port de tête et une présence. Pendant l’heure que dure ce spectacle, Isabelle Jeanbrau incarne ainsi Yvonne Gaudeau, première femme Doyen de la Comédie-Française.

Ce projet a vu le jour grâce à l’adaptation et la réécriture des conférences d’Yvonne Gaudeau en spectacle par Nathalie Fintzel, donnant à une actrice le rôle d’une autre actrice…. Une jolie mise en abîme permettant une réflexion sur le métier d’acteur et le rôle du Théâtre.

De ce spectacle a surgi pour moi cette question : par quelle habilité la vie d’une personne réelle peut-elle devenir l’objet d’une représentation théâtrale ? Hommage ou fiction, interprétation d’un personnage ou mimétisme d’une personne, le théâtre a cela d’inattendu qu’il brouille parfois les pistes entre le réel et l’imaginaire.

En effet, avec peu de moyens, l’actrice et sa metteure en scène Amandine de Boisgisson ont réussi à créer une atmosphère et une proximité avec le public, donnant au personnage d’Yvonne Gaudeau ce charme et ce charisme si réels. Parlant des différents rôles du répertoire et de la vie de la troupe de la Comédie-Française, ce seul en scène nous entraîne avec douceur dans les coulisses du métier.

« Le parfum d’Yvonne » est un spectacle plein de grâce qui a le mérite de faire connaître Yvonne Gaudeau. J’en suis sortie avec le sourire aux lèvres et l’impression d’avoir rencontrée l’idole d’un autre temps.

A voir !

 

Crédit photo: Gulliver Hecq

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *